free website hit counter

À 12 ans, il se fait humilier à cause de sa passiоn pоur la menuiserie, mais un tweet va tоut changer

Page 1 sur 1

À 12 ans, la plupart des enfants rêvent de devenir footballeur professionnel ou star de la musique. Mais Gabriel Clark, lui, avait une toute autre passion : le travail du bois. Dès son plus jeune âge, ce garçon anglais s’est découvert un don et un amour profond pour la menuiserie, au point de passer des heures à façonner du bois pour créer bols, planches à découper et autres objets artisanaux. Une passion peu commune pour un enfant de cet âge, qui lui a malheureusement valu quelques moqueries de la part de ses camarades d’école. Loin de se laisser décourager, Gabriel a pu compter sur le soutien indéfectible de son père pour transformer une situation d’humiliation en un magnifique élan de générosité.

C’est parti d’un simple tweet du père de Gabriel, Richard Clark, qui souhaitait juste apporter un peu de soutien à la passion de son fils. Le 25 mars 2023, il a partagé un message sur le réseau social : « J’ai un enfant de 12 ans qui adore travailler le bois. Il passe des heures à fabriquer des bols et planches à découper qu’il vend pour s’acheter un VTT. Je me demandais si l’un d’entre vous avait envie de lui donner un coup de pouce et de le suivre sur son profil Instagram clarkie_woodwork ». Un appel au soutien modeste, sans grande attente, si ce n’est d’offrir un peu de reconnaissance au jeune artisan en herbe. Mais Richard était loin d’imaginer la véritable vague de générosité qui allait déferler.

Au départ, le compte Instagram de Gabriel ne comptait que 6 suiveurs. Un nombre dérisoire pour un artisan qui débutait à peine sa visibilité en ligne. Mais le tweet du père a rapidement fait son petit effet. En quelques jours seulement, les abonnés se sont mis à affluer par centaines, puis par milliers, jusqu’à atteindre plus de 225 000 suiveurs ! Un véritable raz-de-marée pour le jeune Gabriel, submergé par plus de 20 000 commandes pour ses créations en bois. Face à cette demande démesurée, il devenait évidemment impossible pour lui d’honorer toutes ces commandes. C’est alors qu’une nouvelle idée a germé : fabriquer un seul bol artisanal mais d’exception, aux couleurs du drapeau ukrainien, bleu et jaune, pour en faire un objet de collecte de dons.

La famille Clark a ainsi lancé une cagnotte en ligne avec l’objectif modeste de récolter 6 000 euros pour l’Ukraine, en mettant aux enchères ce bol unique. Mais comme tout ce qui touchait désormais à l’histoire de Gabriel, les dons n’ont eu de cesse d’augmenter bien au-delà des espérances. « Et si nous faisions fi de toute prudence et nous lancions vraiment dans l’aventure ? » a alors proposé Richard Clark. L’objectif est revu à la hausse : 120 000 euros pour l’association Save the Children Ukraine. Une barre qui semblait ambitieuse mais que les donateurs ont fini par dépasser largement, atteignant près de 180 000 euros récoltés le 16 avril ! Un succès retentissant pour cette famille qui ne s’attendait pas à un tel élan de générosité.

Au final, cette incroyable aventure humaine et solidaire aura dépassé tous les rêves les plus fous de la famille Clark. Alors que Richard espérait simplement un peu de visibilité pour la passion de son fils, c’est une véritable vague de générosité qui s’est formée autour de Gabriel et de son travail du bois. Le jeune artisan de 12 ans a non seulement vu son compte Instagram exploser avec plus de 254 000 abonnés, mais il est aussi parvenu à récolter plus de 302 000 euros de dons pour venir en aide aux victimes du conflit en Ukraine !

Une somme à laquelle le père n’aurait jamais osé rêver et qui illustre à merveille le pouvoir positif et généreux que peuvent avoir les réseaux sociaux, trop souvent décriés. « Vous en avez tous fait plus qu’assez. La collecte se termine samedi de toute façon », a sobrement conclu Richard Clark, remerciant chaleureusement tous les donateurs qui ont rendu possible ce petit miracle de solidarité. Une belle leçon d’humilité, de partage et d’entraide pour cette famille, qui prouve qu’en se rassemblant autour d’une cause juste, on peut accomplir de grandes choses, même avec des moyens limités au départ.


Page 1 sur 1

Leave a Comment