free website hit counter

Fusillade à Paris : Une équipe de jeunes « tueurs à gages » embauchés pour exécuter un contrat

Page 1 sur 1

Le 18 juillet dernier, une fusillade a éclaté dans un bar à chicha du 11e arrondissement de Paris, faisant un mort et plusieurs blessés légers. Deux hommes ont ouvert le feu sur deux clients, tuant l’un d’eux, âgé de 38 ans, avec des tirs de Kalachnikov. L’un des assaillants, un adolescent de 16 ans, a été maîtrisé par les clients de l’établissement et mis en examen pour assassinat en bande organisée, entre autres chefs d’accusation.

Huit mois après les faits, les enquêteurs de la police judiciaire ont interpellé neuf autres suspects, tous très jeunes, qu’ils soupçonnent d’avoir été payés par un commanditaire pour exécuter un contrat. Ces jeunes, qualifiés de “tueurs à gages” par une source proche du dossier, sont soupçonnés d’être impliqués dans plusieurs règlements de compte commis en France.

[AdSense-A]

Les policiers de la brigade criminelle de Paris et de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) ont procédé aux arrestations le lundi 13 mars. Les suspects sont en garde à vue dans le cadre de l’information judiciaire ouverte en juillet 2022, notamment pour meurtre et tentative de meurtre avec préméditation en bande organisée.

Les enquêteurs estiment que cette équipe est très organisée, mobile, et commet des actions ultra-violentes sur l’ensemble du territoire français. Ils sont notamment soupçonnés d’avoir été engagés pour éliminer Mamadou T., un homme de 38 ans tué lors de la fusillade du 18 juillet.

[AdSense-B]

L’un des assaillants, âgé de 16 ans, avait déjà été impliqué dans une tentative de meurtre en 2021. Après avoir été placé en détention provisoire, il avait été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire en février 2022. Cinq mois plus tard, il était interpellé à Paris avec une arme à la main.

Les enquêteurs cherchent toujours à identifier les commanditaires et leurs motivations, mais l’hypothèse d’un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants est privilégiée. Les neuf autres suspects interpellés ce lundi sont majeurs, mais tous très jeunes, souligne une source proche du dossier.

[AdSense-C]

Le parquet de Paris indique que l’information judiciaire se poursuit, et que les investigations sont toujours en cours pour élucider cette affaire complexe impliquant une équipe de jeunes tueurs à gages et un réseau criminel organisé.


Page 1 sur 1

Leave a Comment