La loi “Sécurité globale” : le Haut-Commissariat aux Droits Homme de l’ONU rappelle la France à l’ordre

ADVERTISEMENT

Pile au moment où la loi “relative à la sécurité globale” doit être débattue à l’Assemblée ce mardi 17 novembre, le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU a exprimé son inquiétude quant au sujet du respect de plusieurs libertés fondamentales en France.

Dans un communiqué de presse publié ce lundi 16 novembre, les rapporteurs aux Droits de l’Homme ont envoyé au président de la République, Emmanuel Macron, un sévère rappel à la loi de 7 pages : « Nous craignons que l’adoption et l’application de cette proposition de loi puissent entraîner des atteintes importantes aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales ».

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

EN DIRECT:

ADVERTISEMENT