Nouvelle-Zélande : la police nationale intègre le hijab a son uniforme

Après deux ans de négociations, ce projet est enfin entré en vigueur le mercredi 11 novembre dernier. La police néo-zélandaise a décidé d’intégrer le hijab à son uniforme afin de pouvoir recruter les femmes musulmanes sans complications.

La police nationale a déclaré dans un communiqué : « Nous avons besoin de personnes avec des capacités, des milieux d’origine et des niveaux d’expériences différents. La diversité est essentielle pour que nous puissions servir aux besoins des communautés néo-zélandaises »

Constable Zeena Ali a été la première femme musulmane à inaugurer ce nouvel uniforme. Elle s’est engagée dans la police nationale juste après les attentats de Christchurch, qui avaient fait 51 morts dans deux mosquées de la ville.

« J’ai réalisé que plus de femmes musulmanes étaient nécessaires dans la police pour soutenir la population », a-t-elle déclarée.

Ce projet néo-zélandais n’est pas une première. En Australie, une policière portait le hijab dès 2004. En 2006, à Londres, des agents des forces de l’ordre ont obtenu cette autorisation. En France, le port du voile dans la vie professionnelle n’est pas autorisé.