free website hit counter
Actualité

Paris : agressées au couteau près de la tour Eiffel, les deux femmes transportées à l’hôpital

Ce dimanche 18 octobre, vers 20 heures, deux femmes avec des enfants se baladaient sur l’esplanade située au pied de la tour Eiffel (VIIe) à Paris, quand tout d’un coup, un chien surgit de nulle part et fait peur à la famille.

« On marchait et il y avait des chiens qui s’approchaient de nous. Ma soeur a demandé à l’une des propriétaires, deux femmes, si elle pouvait faire en sorte que les chiens ne s’approchent pas des enfants. Elle nous a dit : « nous faites pas chier, ça fait depuis 16h qu’on est là. Il a fallu que vous les sales arabes vous veniez nous faire chier » », déclare Kenza, l’une des victimes.

Etant alcoolisées, les propriétaires du chien non tenu en laisse se disputent violemment avec les deux mamans. « Tenez votre chien sinon je sors la lacrymogène », prévient l’une d’elles.

Sans trop attendre, la propriétaire du chien réplique en les attaquant avec un couteau, elle taillade les deux mamans et blesse l’une d’elles au coup, puis s’enfuit immédiatement en courant.

« Elle s’approchait de ma sœur, c’est moi qui me suis interposée. Elle m’a mis un coup sur le dessus du crâne au niveau de l’oreille, je ne sais pas si c’était avec le couteau, puis elle m’a mis un coup de couteau au niveau de l’abdomen. Ma sœur a tout de suite réagi et elle l’a attrapée par derrière. Moi je me suis éloignée puis allongée par terre parce que je ne tenais plus debout. Elles étaient à deux sur ma cousine qui a reçu plusieurs coups de couteaux. », relate Kenza.

La police reçoit l’appel et les agents du commissariat du VIIe arrondissement ainsi que les secours, se présentent rapidement sur les lieux et emmènent les deux victimes à l’hôpital Georges-Pompidou (XVe).

L’auteure de ce crime qualifié de « tentative d’homicide » a été interpellée et placée en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour « violences volontaires avec arme blanche ».

Continue la lecture sur la page suivante

Leave a Comment