“Sécurité globale” : deux journalistes arrêtés et placés en garde à vue

Plus tôt dans la soirée de ce mardi 17 novembre, lors d’une manifestation contre le projet de loi controversé au sujet de la “Sécurité globale” (justement accusé d’entraver la liberté d’informer), les forces de l’ordre ont arrêté et placé en garde à vue deux journalistes, dont la photographe Hannah Nelson ainsi qu’un journaliste membre du réseau de France Télévisions, tous les deux libérés ce mercredi 18 novembre, en début d’après-midi.

« C’était à la fin de la manifestation d’hier soir. Il y avait eu plusieurs somations visiblement, on nous poussait vers la bouche de métro qui était blindée », rapporte Hannah Nelson.

« La Direction de France Télévisions condamne cette restriction des droits de la presse et l’obstruction au bon exercice du droit d’informer », a tweeté Francois Desnoyers, directeur du réseau régional de France 3, sans révéler l’identité du journaliste arrêté.

RETOUR