free website hit counter

Strasbourg : deux femmes de 18 ans rouées de coups dans la rue pour avoir refusé de donner leur numéro !

Page 1 sur 1

Le mercredi 26 août, dans le quartier de la Meinau à Strasbourg, deux jeunes
femmes âgées de 18 ans, ont été victimes d’harcèlement de rue pour avoir dit
« NON » à un garçon.
« Désormais, avec Luane, on va avoir peur de sortir, on va devoir porter une bombe
lacrymogène. On n’a même plus le droit de dire “non” ? Il faut une raison ? »,
s’interroge Claire, étudiante, qui a reçu des coups de poing au visage et au dos.
« Il nous a dit qu’on était jolies, il était intéressé par nos numéros de téléphone. On a
refusé ses avances et il a persisté, du coup, je lui ai dit tu as trois secondes pour te
casser'. J’ai commis une erreur. Je lui ai mis une gifle. Et là, il a répondu en
infligeant trois coups de poings à la tête, puis il m’a mis de multiples coups »,
raconte Luane, travailleuse dans le milieu équestre, qui a eu une fracture du
plancher orbital et qui s’est fait opérée de l’œil.
Les deux femmes ont porté plainte et leur histoire est devenue virale sur la toile.
L’agresseur, n’étant toujours pas interpellé par les forces de l’ordre, Claire dit être
« stressée » et « pense toujours à lui ».
« Je vois son visage tout le temps, quand je ferme les yeux, dans mes rêves. C’est
horrible. C’est tous les jours, peu importe comment nous sommes habillées. Parfois,
on a le droit à des sifflements ou à une remarque sur nos cheveux. On ne peut pas
sortir et juste être tranquille. », explique la jeune femme, harcelée constamment par
des hommes dans la rue.


Page 1 sur 1

Leave a Comment