free website hit counter

Yonne : Au moins 70 kg de cannabis découverts chez la maire d’Avallon

Page 1 sur 1

Avallon, petite commune de moins de 300 habitants nichée dans l’Yonne, se retrouve sous le feu des projecteurs après une découverte pour le moins inattendue. Lors d’une opération “place nette” menée par les gendarmes ce dimanche, au moins 70 kg de cannabis ont été saisis au domicile de la maire de la ville, Jamilah Habsaoui. Cette élue, également conseillère régionale et ex-membre du Parti Socialiste, voit ainsi son mandat et sa réputation entachés par ce qui s’apparente à un véritable séisme judiciaire et politique.

Les opérations “place nette” sont des interventions coordonnées des forces de l’ordre visant à démanteler des réseaux de trafic de drogue et à interpeller les individus impliqués. Celle menée ce dimanche dans le secteur d’Avallon a mobilisé un important contingent de gendarmes, déterminés à mettre un coup d’arrêt au trafic de stupéfiants dans cette zone rurale. Plusieurs perquisitions ont ainsi été menées simultanément, dont celle qui a conduit à la découverte des 70 kg de cannabis chez la maire de la commune.

C’est lors de la perquisition au domicile de Jamilah Habsaoui que les gendarmes ont mis la main sur cette quantité impressionnante de drogue. Selon les estimations, la valeur marchande de cette saisie avoisinerait les 700 000 euros. Les forces de l’ordre, stupéfaites par l’ampleur de la découverte, ont immédiatement informé les autorités judiciaires. Le procureur de la République d’Auxerre, Hugues de Phily, a pris l’affaire en main, ordonnant le placement en garde à vue de l’élue à l’issue des perquisitions.

Jamilah Habsaoui, maire d’Avallon depuis 2020, est une figure bien connue de la politique locale. Anciennement membre du Parti Socialiste, elle a su s’imposer comme une élue de terrain, proche de ses administrés. Son élection au conseil régional en 2021 avait confirmé son ancrage politique et sa popularité grandissante. Aujourd’hui, c’est la stupeur et l’incrédulité qui dominent parmi ses soutiens et ses collègues élus. Beaucoup peinent à croire que celle qui incarnait un certain renouveau de la vie politique locale puisse être impliquée dans un trafic de drogue d’une telle envergure.

Au terme des perquisitions, Jamilah Habsaoui a été placée en garde à vue, conformément aux instructions du procureur de la République d’Auxerre. Les chefs d’accusation qui pèsent sur elle sont particulièrement lourds : trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et abus de biens sociaux. Si ces faits sont avérés, l’élue risque une peine de prison ferme et une inéligibilité à vie. Le procureur Hugues de Phily, tout en refusant de commenter en détail l’affaire, a tenu à souligner la détermination de la justice à faire toute la lumière sur ce dossier et à sanctionner sévèrement les coupables, quel que soit leur statut.

La nouvelle de l’implication présumée de leur maire dans un trafic de drogue a fait l’effet d’une bombe parmi les habitants d’Avallon. Beaucoup expriment leur incrédulité, leur déception, voire leur colère face à cette affaire qui ternit l’image de leur commune. Au sein du conseil municipal, c’est la consternation qui domine. Les élus, toutes tendances confondues, se disent trahis par celle qui était censée incarner l’exemplarité et l’intégrité. Des mesures sont d’ores et déjà envisagées pour assurer la continuité du service public, avec la probable désignation d’un maire par intérim dans les prochains jours.

L’affaire d’Avallon vient rappeler que le trafic de stupéfiants n’épargne pas les zones rurales. Loin des clichés d’une campagne préservée, le milieu rural est lui aussi gangrené par ce fléau. Les réseaux criminels y voient un terrain propice, profitant de la relative discrétion offerte par ces territoires et de la moindre présence des forces de l’ordre. Face à ce constat, les autorités multiplient les actions coup de poing, à l’image de l’opération “place nette” menée ce dimanche. Mais la lutte s’annonce longue et difficile, tant les trafiquants font preuve d’adaptabilité et de résilience.

La découverte de 70 kg de cannabis au domicile de la maire d’Avallon constitue un événement sans précédent pour cette petite commune de l’Yonne. Au-delà du choc et de l’émoi suscités par cette affaire, c’est un véritable séisme politique et judiciaire qui s’abat sur la ville. Cette triste histoire vient nous rappeler que le trafic de drogue n’épargne aucun territoire, et que la vigilance doit rester de mise partout et en tout temps. Il appartient désormais à la justice de faire son œuvre, afin que toute la lumière soit faite sur ce dossier et que les responsables soient sanctionnés à la hauteur de leurs actes. Car c’est bien la crédibilité de nos institutions et la confiance des citoyens qui sont en jeu.


Page 1 sur 1

Leave a Comment