free website hit counter

Yvelines : le corps d’une fillette repêché dans la Seine

Page 1 sur 1

C’est avec effroi que les habitants des rives de la Seine ont appris la terrible découverte qui a été faite ce jeudi 4 avril, dans la matinée, sur les berges à hauteur d’Andrésy (Yvelines). Aux alentours de 11 heures, le corps sans vie d’une petite fille a été repêché non loin du barrage des écluses, selon les informations communiquées au Parisien par le parquet de Versailles, confirmant ainsi une information relayée par BFMTV. Cette macabre trouvaille a suscité une vive émotion dans la région et soulève de nombreuses interrogations quant aux circonstances du drame.

Immédiatement après la découverte du corps, le parquet de Versailles a ouvert une enquête pour “rechercher les causes de la mort”, confiée au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. Les premiers éléments révélés par l’enquête indiquent que la jeune victime était simplement vêtue d’un short en jean lorsqu’elle a été retrouvée. Selon nos informations, ce sont les plongeurs, dépêchés sur place au niveau du parc naturel de l’île Nancy, qui ont sorti le corps de l’eau. Les circonstances exactes du drame restent encore à déterminer, et les enquêteurs vont devoir mobiliser tous les moyens à leur disposition pour tenter de faire la lumière sur cette affaire qui suscite une vive émotion.

L’un des enjeux majeurs de l’enquête sera l’identification de la jeune victime, dont le corps n’était pas en mesure d’être identifié ce jeudi soir. Comme l’a précisé au Parisien la procureure de la République à Versailles, Maryvonne Caillibotte, le corps “va faire l’objet d’analyses ADN” dans le but de déterminer l’identité de la fillette. Pour l’heure, les enquêteurs ne disposent que de peu d’éléments pour orienter leurs recherches. La corpulence de la petite victime laisse toutefois penser qu’elle pourrait être âgée d’environ 5 ou 6 ans. Toutes les pistes sont étudiées par les forces de l’ordre, qui vont notamment tenter de relier cette découverte à une éventuelle disparition récente d’une enfant, comme l’a souligné la procureure.

La découverte macabre d’Andrésy fait écho à une autre affaire qui avait secoué la région il y a quelques semaines. En effet, les enquêteurs vont tenter de déterminer s’il existe un lien entre le corps repêché dans la Seine et la disparition d’une fillette survenue récemment dans le secteur. Comme l’a indiqué la procureure de la République à Versailles, Maryvonne Caillibotte, toutes les pistes sont actuellement à l’étude pour tenter d’identifier la jeune victime et de comprendre les circonstances de son décès. Les investigations vont donc se poursuivre dans les jours à venir pour tenter d’établir un éventuel rapprochement entre ces deux affaires.

Le drame d’Andrésy intervient trois semaines après un autre événement tragique survenu à une quinzaine de kilomètres en amont, à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise). Le 13 mars dernier, deux petites filles âgées de 5 et 6 ans étaient tombées dans l’Oise alors qu’elles jouaient sur les berges avec un autre enfant, âgé d’une douzaine d’années. Si ce dernier a rapidement été retrouvé dans le secteur, les deux fillettes ont, elles, été emportées par le courant. La petite fille de 6 ans a pu être repêchée par un pompier d’Argenteuil qui se trouvait sur place, mais celle de 5 ans est restée introuvable malgré les recherches engagées.

Suite à la disparition de la fillette de 5 ans à Saint-Ouen-l’Aumône, un important dispositif de secours avait été déployé sur les bords de l’Oise pour tenter de la retrouver. Les recherches s’étaient concentrées dans le secteur situé entre le pont routier et le pont ferroviaire de la ville, mobilisant de nombreux moyens humains et matériels. Malheureusement, malgré tous les efforts déployés, la petite fille est restée introuvable depuis le 13 mars. Son sort est donc toujours incertain, et l’inquiétude demeure vive chez ses proches et dans la population locale, trois semaines après sa disparition.

Suite à la découverte du corps d’une fillette à Andrésy, les parents de l’enfant disparue à Saint-Ouen-l’Aumône ont été informés. Ils se trouvent désormais dans l’attente des résultats des analyses ADN qui permettront de déterminer s’il s’agit bien de leur fille. L’incertitude demeure donc entière à ce stade, et il faudra encore patienter avant de savoir si les deux affaires sont liées. Les prochains jours seront décisifs pour tenter de faire la lumière sur ce drame qui a bouleversé la région. Les habitants, sous le choc, espèrent obtenir rapidement des réponses aux nombreuses questions que soulèvent ces événements tragiques.


Page 1 sur 1

Leave a Comment