Yvelines : un gendarme s’est suicidé dans son logement de service

Ce mercredi 18 novembre au matin, un gendarme a été retrouvé mort dans son logement de service.

Cet officier du groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM) de Versailles-Satory (Yvelines) aurait mis fin à ses jours en faisant usage de son arme de service.

Le militaire, âgé d’une quarantaine d’années, était officier supérieur, membre de l’état-major de l’unité blindée.

Le défunt vivait tout seul, loin de sa famille, étant donné qu’il était affecté au service de gendarmerie mobile à Mont-de-Marsan (Landes) mais également en Guyane et en gendarmerie départementale, en Vendée. Il a laissé derrière lui, une femme et deux enfants encore très jeunes.

Une enquête a été ouverte pour lever le voile sur les circonstances de cet horrible drame.

C’est en effet le 8ème cas de suicide enregistré depuis le début de l’année 2020, uniquement dans les rangs de la gendarmerie nationale.