free website hit counter

Deux pilotes ont écrit l’histoire en devenant la première équipe mère-fille à piloter ensemble un avion commercial🥰

Page 1 sur 1

Chez les Garrett, le pilotage d’avion n’est pas seulement un métier, c’est une véritable passion qui coule dans les veines. Cette famille de l’Arizona compte pas moins de quatre pilotes chevronnés ! Un phénomène peu commun qui fait d’eux une famille vraiment pas comme les autres.

Le patriarche Doug Garrett a été le premier à embrasser cette carrière des airs. Tombé amoureux du cockpit dès son plus jeune âge, il a fait de son rêve une réalité en se entraînant avec acharnement pour décrocher sonbrevet de pilote. Une détermination qui aura porté ses fruits puisque Doug a pu vivre sa passion au quotidien et parcourir le monde aux commandes d’avions de ligne.

Son épouse Suzy n’a pas tardé à suivre ses traces. Séduite à son tour par les cieux dès son premier vol vers Los Angeles à l’adolescence, elle s’est lancée elle aussi dans cette voie exigeante mais ô combien gratifiante. La jeune femme a dû redoubler d’efforts et de persévérance pour se faire une place dans ce milieu autrefois très masculin.

L’amour du vol s’est naturellement transmis à leurs deux enfants, Donna et Mark, qui ont grandi bercés par les récits fascinants des escapades aériennes de leurs parents. Dans cette famille, piloter un avion n’avait rien d’extraordinaire, c’était même vu comme un « travail ennuyeux » par la petite Donna ! Ce n’est que plus tard qu’elle a réalisé à quel point cette carrière était enrichissante et ouvrait les portes du monde.

Inspirés par la passion communicative de leurs deux modèles, Donna et son frère ont fini par emprunter la même trajectoire que leurs parents. Une véritable dynastie s’est ainsi formée, unie par les ailes et le goût de l’aventure dans les airs. Une famille qui, littéralement, vole très haut !

Si Donna a choisi de se lancer dans l’aviation, c’est en grande partie grâce à l’exemple inspirant de sa mère Suzy. Cette dernière a défié les conventions en devenant l’une des toutes premières femmes pilotes de ligne engagées par la compagnie aérienne SkyWest, en 1989.

À cette époque, le milieu de l’aviation commerciale était encore un bastion très majoritairement masculin. Suzy s’est heurtée à de nombreux préjugés tenaces sur ce métier soi-disant réservé aux hommes. Mais cette pionnière n’a jamais renoncé à son rêve de traverser les cieux aux commandes d’un avion de ligne.

Dès son plus jeune âge, Suzy était attirée par le frisson de l’envol et la liberté des airs. Captivée par les sublimes paysages défilant sous ses yeux lors d’un vol entre l’Arizona et Los Angeles à l’adolescence, elle avait été happée par ce désir de devenir aviatrice.

Faire d’une telle ambition une réalité n’a pas été une mince affaire pour la jeune femme. Après l’obtention de son brevet de pilote au Mount San Antonio College en 1984, Suzy a dû enchaîner les petits boulots comme instructrice de vol pendant des années, avant de décrocher son premier poste convoité chez SkyWest.

Une fois dans le cockpit, elle a continué à affronter les préjugés sexistes et les remarques condescendantes de ceux qui la croyaient incapable d’assumer cette lourde responsabilité. Mais loin de se laisser démonter, Suzy a fait la preuve de ses compétences vol après vol.

Avec patience et ténacité, elle a petit à petit forcé le respect de ses pairs masculins et gagné sa place à part entière. Suzy affirme d’ailleurs n’avoir jamais été freinée dans son avancement par la compagnie elle-même.

Son parcours hors norme a ouvert la voie à d’autres femmes désireuses d’embrasser cette passion. Dona a ainsi pu suivre cette trajectoire avec plus de facilité, inspirée par les prouesses de sa mère qui a bravé tous les obstacles pour réaliser son rêve.

Le 23 septembre 2019 restera à jamais gravé dans les mémoires de la famille Garrett. Ce jour-là, Suzy et sa fille Donna ont vécu un moment d’une immense portée symbolique en devenant la première équipe mère-fille à piloter ensemble un avion commercial de la compagnie SkyWest Airlines.

Après trois décennies à parcourir les cieux en solitaire, la pionnière Suzy s’est retrouvée dans un tout nouveau rôle : celui d’initiatrice auprès de sa propre fille qui suivait désormais ses pas dans le cockpit. Une fierté indescriptible pour cette maman qui célébrait qui plus est ses 30 ans de carrière chez SkyWest à cette occasion.

Dans le poste de pilotage, les deux femmes ont naturellement pris les commandes comme un duo rôdé à la manœuvre. Après avoir observé sa mère aux prises avec les cubits et les altitudes depuis son plus jeune âge, Donna maîtrisait les gestes avec une aisance déconcertante. Un passetemps de famille transformé en véritable passion.

Les échanges courtois mais studieux entre la capitaine Suzy et son bras droit Donna résonnaient avec une symbolique toute particulière. Celle d’une relève assurée pour cette profession qui peine encore à féminiser ses rangs. Une transmission directe du flambeau entre les générations de femmes pilotes.

Lorsque l’avion s’est posé en douceur sur le tarmac à l’arrivée, un tonnerre d’applaudissements a éclaté dans le cockpit pour saluer cet accomplissement historique. Un événement d’autant plus marquant que SkyWest compte seulement 8% de femmes pilotes dans ses effectifs.

La photo désormais virale et célébrée jusqu’aux confins du monde de Suzy et Donna côte à côte, rayonnantes dans leurs uniformes de pilotes, restera le symbole éternel de ce jour de gloire. Un cliché criant de fierté qui a fait chavirer les cœurs sur la toile et inspiré des millions de femmes à réaliser leurs rêves.

Au-delà du simple exploit aérien, le vol historique de Suzy et Donna Garrett résonne comme un puissant message d’espoir et d’émancipation pour toutes les femmes. Leur image devenue virale a fait le tour du monde, brisant les stéréotypes et les barrières mentales sur ce que peuvent ou ne peuvent pas accomplir les femmes.

Pendant des décennies, de nombreux métiers étaient quasi exclusivement réservés aux hommes, l’aviation commerciale en tête. On considérait ce domaine technique et cette vie de nomades dans les airs comme peu compatibles avec la féminité. Les pionnières comme Suzy qui ont bravé ces préjugés archäques ont permis de faire évoluer les mentalités.

En montrant au grand jour cette équipe 100% féminine aux commandes d’un avion de ligne, la capitaine Garrett et sa fille ont symboliquement brisé un plafond de verre supplémentaire. Elles ont prouvé une fois de plus que les femmes sont tout aussi capables que les hommes de maîtriser des engins complexes et d’assumer des responsabilités de haute volée.

Leur image a été saluée comme une véritable victoire, un pas en avant vers plus d’égalité dans un milieu qui en manque cruellement. Sur les réseaux sociaux, des millions d’internautes ont célébré leur prouesse, y voyant un modèle inspirant à suivre pour la nouvelle génération.

De nombreuses jeunes femmes avaient peut-être inconsciemment intériorisé que devenir pilote n’était pas une voie envisageable pour elles. L’exemple de Suzy et Donna vient résolument démentir cette croyance limitante. Leur histoire prouve que si on y croit assez fort, aucun rêve n’est inaccessible, même celui de traverser les nuages.

Par leur simple présence féminine dans ce cockpit, ces deux intrépides aviatrices ont fait voler en éclats les barrières de la condition féminine. Elles ont donné espoir à des millions de femmes que oui, elles aussi peuvent prendre leur envol vers les carrières les plus ambitieuses et exaltantes.

Si l’exploit de Suzy et Donna marque un réel progrès, les femmes restent encore nettement sous-représentées dans le secteur de l’aviation commerciale. Chez SkyWest Airlines, à peine 8% des pilotes sont des femmes, un chiffre qui illustre l’immense chemin qu’il reste à parcourir.

Dans un milieu très techniques comme le pilotage, les stéréotypes de genre ont la vie dure. Beaucoup considèrent encore, même inconsciemment, que les hommes sont naturellement plus doués pour la mécanique et la navigation aérienne que les femmes. Des idées reçues tenaces qui peuvent décourager les vocations.

Pour attirer plus de femmes, le secteur doit se montrer plus accueillant et valoriser davantage les modèles inspirants comme Suzy Garrett. Cette pionnière n’a d’ailleurs eu de cesse de promouvoir les formidables perspectives qu’offre cette carrière pour les femmes désireuses de fonder une famille.

Avec ses horaires flexibles mais néanmoins rémunérateurs, le métier de pilote permet en effet une meilleure conciliation entre vie professionnelle et personnelle. Un atout non négligeable pour les femmes qui ne veulent renoncer ni à leur ambition de voler, ni à leur rôle de mère.

Pour Suzy, voir sa propre fille Donna marcher dans ses pas illustre à merveille les progrès accomplis ces dernières années pour faire tomber les barrières. Si elle a dû se battre pour prouver sa légitimité, sa fille pourra embrasser cette passion en toute sérénité, fière héritière d’une longue tradition de femmes de l’air.

Cette image symbolique de la relève assurée est un signal d’espoir pour le renouveau des pilotes dans les années à venir. Petit à petit, les prochaines générations d’aviatrices prendront leur envol pour atteindre enfin la juste parité dans les airs.

Le cliché désormais iconique de Suzy et Donna Garrett côte à côte dans leur cockpit restera à jamais gravé dans les mémoires comme un jalon historique. En une seule image, ces deux aviatrices ont révolutionné les perceptions et inspiré un élan d’émancipation à travers le monde.

Bien plus qu’une prouesse aérienne, leur vol en équipe 100% féminine symbolise l’élan d’une nouvelle ère où les femmes n’auront plus à briser les plafonds de verre, car aucun métier ne leur sera plus inaccessible. Leur fierté rayonnante est le présage d’un avenir tout aussi flamboyant pour les millions de jeunes filles qui n’oseront plus rêver de conquérir les cieux.

Suzy et Donna ont marqué un tournant décisif pour faire décoller les mentalités. Leur partenariat mère-fille dans les airs n’est que le prologue d’une merveilleuse épopée de femmes doublement puissantes : de l’air et du courage. Fermement aux commandes, elles ouvrent la voie vers un horizon désormais sans limites pour toutes les aviatrices en herbe.


Page 1 sur 1

Leave a Comment